Actionnaires de CELLECTIS

Bonjour et bienvenue sur le site dévolu aux actionnaires de CELLECTIS.

Si vous souhaitez devenir un membre actif et disposer d'informations plus amples : vous devez vous enregistrer. Sinon certaines zones du forum ne vous seront pas accessibles.

Dans tous les cas, profitez du flow d'informations sur le secteur des biotechnologies et les nouvelles passionnantes sur les cellules souches...
Actionnaires de CELLECTIS

Echanges d'informations & association des intérêts des minoritaires

Flux RSS

free counters

    EUROBAROMETER ( Rapport sur la Biotechnologie, à la demande de la commission Européenne )

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 288
    Points : 768
    Réputation : 1
    Date d'inscription : 24/10/2010
    Age : 37
    Localisation : Gattaca

    EUROBAROMETER ( Rapport sur la Biotechnologie, à la demande de la commission Européenne )

    Message  Admin le Mar 16 Nov - 14:37

    Publication: Octobre 2010

    ETUDE REALISEE PAR TNS OPINION & SOCIAL A LA
    DEMANDE DE LA DIRECTION GENERALE DE LA RECHERCHE
    source du document


    2.5 Notoriété de la médecine régénérative

    La médecine régénérative est le processus qui consiste à créer des tissus vivants,
    fonctionnels, destinés à réparer ou à remplacer des tissus ou des organes
    endommagés à cause de l’âge, d’une maladie, d’un accident ou d’un défaut congénital.
    Ce domaine contient la promesse de la régénération des tissus et des organes
    endommagés, de la capacité des scientifiques à générer des tissus et des organes en
    laboratoire et à les implanter dans l’organisme. Cette évolution devrait finalement
    permettre de résoudre le problème de la pénurie de donneurs et du rejet des greffes.
    Comme toute nouvelle science, la médecine régénérative n’a pas manqué de susciter
    des préoccupations sur la sûreté, ainsi que d’ordre moral et éthique. En particulier,
    certains pensent que la médecine régénérative pourrait être utilisée pour estomper la
    limite entre le traitement des maladies et des organes endommagés et l’amélioration
    par la médecine par le développement d’organes offrant des capacités supérieures.
    Pour étudier l’opinion des Européens à l’égard de la médecine régénérative, nous
    avons expliqué aux répondants qu’elle ne concerne pas seulement le développement
    de traitements pour les personnes malades, mais également la recherche de méthodes
    permettant d’améliorer les performances des personnes saines, par exemple accroître
    la concentration ou la mémoire. L’étude examine tout d’abord dans quelle mesure les
    Européens approuvent la médecine régénérative33.
    – Approbation de la médecine régénérative, tant qu’elle est strictement réglementée –
    De façon générale, seul un Européen sur dix (11%) approuve cette pratique sans
    envisager la nécessité de la réglementer d’une façon ou d’une autre, tandis que 44%
    d’entre eux l’accepteraient tant qu’elle est strictement réglementée par la loi. 17% des
    Européens la désapprouvent en toutes circonstances, tandis que 20% ne
    l’approuveraient que dans des cas très particuliers.

    – Une petite majorité considère que l’utilisation d’embryons humains est éthiquement
    acceptable -

    – Soutien en faveur d’une recherche susceptible de déboucher sur de nouveaux
    traitements –

    – La science devrait prévaloir sur l’éthique –
    45% des répondants s’accordent à dire qu’en cas de divergence entre les
    points de vue éthique et scientifique sur la médecine régénérative, c’est le point de vue
    scientifique qui devrait prévaloir


    – Le mélange des gènes animaux et humains est inacceptable –

    – Les Européens sont très peu nombreux à soutenir la médecine régénérative si elle ne
    profite qu’aux riches –

    – Plus de la moitié des Européens considère l’embryon comme un être vivant dès sa
    conception –

    – L’opinion est divisée sur la question de savoir si la recherche sur la médecine
    régénérative devrait être encouragée, même si elle ne bénéficie qu’à quelques
    personnes –

    – La majorité pense que la recherche en médecine régénérative devrait être arrêtée si
    elle implique un risque pour les générations futures –

    2.6 Approbation de la recherche sur les cellules souches, de la recherche sur
    les animaux transgéniques et la thérapie génique


    Les cellules souches sont présentes dans la plupart, si non dans tous, les organismes
    multicellulaires. Il existe deux types principaux de cellules souches : les cellules
    souches embryonnaires, qui peuvent potentiellement se développer pour devenir
    n’importe quel type de tissus spécialisés et les cellules souches adultes, qui sont des
    cellules d'un type déterminé permettant de réparer l'organisme et de remplacer les
    cellules spécialisées présentes dans les organes à régénérer. Dans ce chapitre, nous
    analyserons le niveau d'approbation de la recherche impliquant ces deux types de
    cellules souches.
    Nous examinerons également le degré d'approbation de la recherche sur les animaux
    transgéniques qui a recours, entre autres, aux techniques impliquant des cellules
    souches embryonnaires dans le but de générer des organes et des tissus à partir
    d’organisme animal, au profit de la santé humaine. Enfin, nous nous pencherons sur
    l'approbation du public concernant la thérapie génique humaine dans la mesure où
    l'intervention directe sur le génome humain est susceptible de guérir des maladies
    génétiques ou de renforcer l'immunité.

    – La recherche sur les cellules souches embryonnaires est acceptée par la majorité des
    Européens -

    – Approbation plus importante de la recherche sur les cellules souches adultes –
    Les Européens sont plus favorables à la recherche sur les cellules souches adultes qu'à
    la recherche sur les embryons. De façon générale, ils sont près de sept répondants sur
    dix à approuver la recherche sur les cellules souches adultes.



    ...

      La date/heure actuelle est Jeu 20 Sep - 14:29